Réserver une expérience avec Tourcrib

Vignette des activités en nature
Vignette des activités culturelles
Vignette des activités d'excursion en mer
Image | Alt

Distillerie Dillon : rhum, visite et saveurs authentiques

Distillerie Dillon : rhum, visite et saveurs authentiques

Temps de lecture : 4 minutes

La Distillerie Dillon : Si vous souhaitez connaître l’esprit de la Martinique, la découverte de son rhum est incontournable. Et parmi les rhumeries les plus réputées, il y a celle de Dillon ! Son histoire quelque peu mouvementée l’a notamment rendue célèbre.

Retour sur l’histoire de la Maison Dillon

L’histoire de la Maison Dillon est des plus passionnantes ! La rhumerie a en effet connu de nombreuses péripéties tout au long de son histoire…

Le compte Arthur Dillon

L’histoire de la Maison Dillon est des plus passionnantes ! La rhumerie a en effet connu de nombreuses péripéties tout au long de son histoire…

Le Comte Arthur Dillon était un jeune capitaine d’origine irlandaise engagé dans la Guerre d’Indépendance américaine. L’uniforme de son régiment se distingue par ses couleurs rouge et or. Plus tard, la marque utilisera ces couleurs sur le logo des Rhums Dillon, pour rendre hommage à Arthur Dillon. En 1779, Dillon fait escale en Martinique avec ses troupes. Son régiment tient ses quartiers à l’Habitation Girardin où il rencontre Marie-Françoise Laure de Girardin. Cette dernière est l’héritière d’une famille de planteurs et la cousine de Joséphine de Beauharnais. La plantation Girardin cultive la canne depuis 1690.

Très vite, Arthur Dillon et Marie-Françoise se marient, la plantation prend alors le nom de Plantation Dillon. Mais ce ne sont pas encore les débuts de la production du rhum Dillon.
En 1792 lors de la chute de la Monarchie, Arthur Dillon, alors député de la Martinique, se trouve en métropole. Il jure fidélité au Roi et on le destitue. On lui refuse également son retour en Martinique. En 1794, accusé de comploter en faveur du Roi, il est arrêté pendant la Terreur et guillotiné.

Début de la production du rhum

Ce n’est qu’en 1857 que commence finalement la production de rhum sur la Plantation Dillon. Pierre Hervé, alors maire de Saint-Pierre, rachète l’Habitation (et donc la Distillerie Dillon) et développe la plantation avec d’autres terres voisines.

En 1866, malgré de nombreux investissements, la crise sucrière aura raison de la Plantation. Pierre Hervé, ruiné, se voit dans l’obligation de revendre la distillerie. Le nouveau propriétaire, Louis Domergue, fait construire une nouvelle rhumerie. Mais ce n’est pas la fin des complications pour la plantation… En effet, en 1891, un cyclone dévaste Fort-de-France et emporte avec lui la vie de Louis et l’Habitation.

Son fils Raoul s’attèlle à reconstruire la Plantation en 1900. En 1920, il installe notamment la colonne à distiller qui est toujours en activité de nos jours !  
Une nouvelle fois, malgré les investissements, la distillerie doit fermer en 1928. La loi sur le contingentement de l’époque est en effet mauvaise pour l’affaire. Et après quelques années consacrées à la production de sucre uniquement, la production de rhum reprend finalement en 1954.

Une dizaine d’années plus tard, la société bordelaise Bardinet rachète la plantation. Ils entreprennent alors de grands travaux de développement et multiplient considérablement la production du rhum agricole. Ils construisent notamment un grand chai de vieillissement capable d’accueillir 3000 fûts. Finalement, en 1993, c’est la société La Martiniquaise qui acquiert la Plantation Dillon.

La Plantation Dillon a bel et bien une histoire pleine de rebondissement. La marque peut aujourd’hui se vanter d’avoir réussi à surmonter de nombreux obstacles pour atteindre la renommée que connaît son rhum aujourd’hui.

La visite de la distillerie Dillon

De façon générale, la Plantation Dillon est moins touristique car elle ne propose pas de visite des lieux. Ceci est dû à la délocalisation de la production vers les locaux Depaz (les deux marques appartenant toutes deux à La Martiniquaise). Seuls le vieillissement et l’embouteillage se font encore sur place, à Fort-de-France.

Bien sûr, le fait que le rhum ne soit pas distillé sur place rend la visite moins intéressante que celle des distilleries en activité. Cependant, un rapide passage à Dillon est toujours agréable si vous vous trouvez dans les environs. 

En effet, le domaine propose tout de même une jolie boutique, bien organisée, qui propose une grande variété de rhums AOC Dillon mais aussi du sucre de canne, des verres et même du vin ! C’est d’ailleurs une excellente adresse pour acheter quelques grands crus. Et pour ne rien gâcher, l’accueil est des plus chaleureux ! La dégustation est très bien faite et entièrement gratuite. N’hésitez pas à demander à goûter au planteur maison (s’il y en a), un régal !

Enfin, vous pourrez également profiter d’une jolie exposition de statues dans les jardins ainsi que des peintures dans la boutique.

Bref, une petite halte que nous vous recommandons si vous passez dans le coin !

QUEL RHUM DILLON CHOISIR ?

10 variétés différentes de canne à sucre sont à l’origine des rhums agricoles Dillon. On coupe la canne puis on la broie rapidement pour en extraire un jus de canne frais. Suite à cela, on filtre et dilue légèrement ce jus avant l’étape de fermentation qui donne naissance au vin de canne.  

Vient ensuite la distillation. Chez Dillon, la colonne à vapeur fonctionne uniquement grâce à la bagasse (les résidus secs de la canne après pressage). Le rhum qui s’écoule de la colonne bénéficie d’au moins 5 semaines de repos pour les rhums blancs. Les rhums vieux quant à eux sont mis en fûts de chêne pour une période variable de vieillissement.

Si vous ne connaissez pas encore les rhums Dillon, le Dillon Carte Noire est une bonne option pour commencer. Avec ses 3 ans d’âge minimum, c’est un rhum assez doux, très appréciable en dégustation. Sinon, nous vous conseillons également la réserve du Comte Arthur Dillon, un VSOP. Il s’agit là d’un assemblage de différents rhums de 4 à 5 ans minimum, ayant tous vieilli en fûts de chêne.

Enfin, le Dillon XO 7 ans est un excellent rhum de dégustation. Aux saveurs complexes, il est cependant doux et accessible. Et il est en plus de très bon rapport qualité / prix.
Bref, le choix est vaste chez Dillon. Et la meilleure façon de bien choisir est toujours la dégustation !

Informations pratiques sur la distillerie Dillon

  • Tarifs : Gratuit
  • Horaire : Du lundi au vendredi de 9h à 16h, sur réservation le weekend
  • Adresse : 9 Route de Chateauboeuf – 97200 Fort de France
  • Téléphone : 05 96 75 20 20
  • Remarques : Pas de visite – seule la boutique est ouverte pour achat ou dégustation

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur les autres rhums martiniquais :

Poster un commentaire

Résoudre : *
5 − 1 =