Réserver une expérience avec Tourcrib

Image | Alt

Visiter la rhumerie Trois Rivières

rhumerie-trois-rivières

Visiter la rhumerie Trois Rivières

Temps de lecture : 5 minutes

Le rhum agricole vous vient immédiatement à l’esprit lorsque vous pensez à la Martinique ?  Rassurez-vous c’est tout à fait normal ! Des générations de planteurs ont ancré ce savoir-faire dans l’ADN de l’île. L’occasion de découvrir l’un des meilleurs spiritueux au monde, en témoigne le label AOC Martinique. Il s’agit de la seule AOC de rhum existante au monde. Elle atteste de la qualité supérieure du rhum agricole martiniquais, résultat d’une production, d’un terroir et d’un savoir-faire uniques. Un gage d’excellence, que détient notamment la production de la rhumerie Trois Rivières.

L’histoire du rhum Trois Rivières

Mais alors pourquoi Trois-Rivières ? Tout simplement car trois rivières entourent la plantation : Oman, Bois d’Inde et Saint Pierre. Le domaine a donc reçu ce nom en honneur à son territoire d’origine.

Tout commença en 1660

L’histoire de la rhumerie Trois Rivières débute avec un autre nom célèbre. Celui de Nicolas Fouquet que vous connaissez peut-être car il était le surintendant des finances du roi Louis XIV. En 1660, celui-ci rêve de fonder une vice-royauté en Martinique. Il s’octroie alors la plus grande concession des Antilles : 2000 hectares, situés au sud de l’île. Un rêve qui s’écroulera lors de sa chute en disgrâce.

Aux XVIII et XIXème siècles la production de sucre bat son plein sur les terres de Trois Rivières. Les propriétaires se succèdent jusqu’à l’arrivée d’Etienne Isaïe Marraud Des Grottes en 1785. Le nouvel acquéreur décide alors de commencer à produire du rhum, en conservant néanmoins la production de sucre.

C’est au XXème siècle que s’arrête totalement l’activité sucrière de la plantation. Cette décision est à l’initiative d’Amédée Aubéry, un industriel et nouveau propriétaire de Trois- Rivières. Celui-ci décide alors de moderniser le site dans le but de produire uniquement du rhum. Les vestiges des trois sucreries du domaine restent encore visibles sur le site aujourd’hui.

En 1940, le fils d’Aubéry transfère une distillerie sur les terres de Trois-Rivières afin de ne produire que du rhum agricole. En 1953 la famille Marraud des Grottes, propriétaire de la marque Duquesne, rachète le domaine. Ils commercialiseront le rhum vieux issu de Trois-Rivières sous cette marque jusqu’en 1972.

En 1980 commencent les premières exportations du rhum Trois-Rivières. Des exportations d’abord vers la métropole puis vers l’Europe. Pour les rendre possibles le domaine s’agrandit et se dote d’une seconde colonne à distiller.

Rachat par la société BBS

En 1994 la société BBS, déjà détentrice des rhums La Mauny, se porte acquéreuse de la rhumerie Trois Rivières. Deux ans plus tard, en 1996, les rhums Trois-Rivières obtiennent la fameuse Appellation Rhum de Martinique Contrôlée (label AOC).

En 2004 la production des rhums Trois-Rivières rejoint celle des rhums La Mauny à Rivière-Pilote. La colonne à distiller originelle est également déplacée afin de conserver toute la personnalité des rhums Trois-Rivières. La plantation et les champs de canne à sucre restent quant à eux sur leurs terres d’origine.

Trois-Rivières souhaite contribuer au rayonnement du rhum agricole sur la scène internationale de manière originale. Elle organise par exemple en 2016 le premier « Rhumbellion », un challenge réservé aux professionnels (voir paragraphe dédié). La marque a également à cœur de conserver l’authenticité des rhums agricoles martiniquais…Tout en les remettant au goût du jour grâce aux déploiements réguliers de nouvelles gammes. Elle produit notamment les « Editions du Bar » en 2019 : quatre rhums destinés aux bars à cocktails les plus réputés du monde.

La visite de la rhumerie Trois Rivières

Pour découvrir l’une des plus vieilles rhumeries de l’île rendez-vous à Sainte Luce, au sud de la Martinique. Il s’agit de la partie la plus ensoleillée de l’île que vous pouvez rejoindre par la route des plages. Vous reconnaitrez facilement la plantation Trois-Rivières grâce à son moulin à vent, d’ailleurs devenu emblème de la maison. À la suite du déplacement de la production sur le site de La Mauny, la distillerie n’est plus « fumante », comprendre en activité. Ce qui ne vous empêchera pas d’apprécier votre visite. Vous circulerez entre les cuves de vieillissement et les champs de canne à sucre qui surplombent la Mer des Caraïbes. Profitez-en pour prendre de superbes photos !

A votre arrivée sur le domaine 2 options de visites s’offrent à vous : visiter de manière autonome ou profiter d’une visite guidée.

Au cours de la visite guidée vous visiterez l’ancien site de production dans lequel se trouvent encore des cuves de vieillissement. C’est ici que votre guide vous enseignera le processus de fabrication des célèbres rhums Trois-Rivières. Vous approcherez les différentes cuves au plus près, avantage de l’inactivité de la distillerie.

moulin-à-vent-rhumerie-trois-rivières

Processus de fabrication

Le processus de fabrication débute avec la récolte de la canne lorsque leur teneur en sucre est la plus élevée. Les cannes à sucre qu’emploie la plantation Trois-Rivières sont de type roseau, paille ou canne bleue. Des noms qui ne vous disent peut-être rien. Mais sachez en tout cas qu’elles poussent les pieds dans l’eau, dans un sol argileux et rocailleux, riche en magnésium. C’est ce terroir qui contribue à donner ces arômes uniques aux rhums Trois- Rivières. Trois- Rivières s’attache également à la préservation du savoir-faire ancestral. En effet, la proportion de cannes à sucre coupées à la main y est la plus importante de l’île.

Le jus de canne (ou vesou) permet de produire les rhums agricoles de Martinique. Contrairement à d’autres rhums traditionnels élaborés à partir de mélasse, un mélange issu du raffinage du sucre de canne. Après fermentation, le vin de canne obtenu à base du jus passe à l’étape de la distillation en colonne créole. C’est d’ailleurs une exigence pour obtenir l’AOC Rhum de la Martinique. 

En visitant en autonomie, vous pourrez arpenter à votre rythme le domaine situé dans un grand parc très bien entretenu. Passez par le moulin, les cuves, les jardins et mangroves et bien sûr par les champs de canne à sucre. Vous pourrez aussi vous arrêter dans les petites boutiques d’artisanat local qui jalonnent le site.  Et ne manquez évidemment pas la délicieuse étape de la dégustation. Vous pouvez profiter de celle-ci que vous choisissiez la visite guidée ou en autonomie.

Vous voulez refaire votre propre cocktail planteur chez vous ou faire profiter vos proches de l’excellent rhum martiniquais ? C’est possible avec un petit détour par la Boutique du Moulin. Vous pourrez repartir avec une ou plusieurs bouteilles dont certains millésimes.

Les meilleurs rhums Trois Rivières

La rhumerie Trois Rivières produit des rhums blancs, des ambrés, des rhums vieux et des millésimes. Les différents types de canne à sucre et le terroir de la plantation ont façonné des rhums frais, élégants, fruités. Mais les plus reconnus sont les rhums vieux et les millésimes rares aux saveurs d’épices et de fruits secs.

A l’instar des rhums La Mauny, ces rhums bénéficient de l’expertise de Daniel Baudin, Meilleur Maitre de Chai au monde. Il a notamment la charge de l’affinage et du vieillissement en fûts de chêne du rhum. Les plus grands concours internationaux récompensent régulièrement les rhums Trois-Rivières, comme en témoignent les 45 médailles reçues en 2019.

« Le Rhumbellion »

L’esprit Trois-Rivières c’est être toujours à l’avant-garde du monde du rhum et savoir remettre les traditions au goût du jour. C’est pourquoi en 2016, Trois-Rivières a lancé la première édition du Rhumbellion. Un challenge international entre barmen professionnels qui a pour but de révolutionner l’utilisation du rhum agricole dans les bars. Les participants sont invités à composer des cocktails de leur invention à partir des rhums agricoles AOC Trois-Rivières. Pas moins de 200 compétiteurs avaient participé à cette première édition. Encouragée par cette réussite la rhumerie Trois Rivières a récidivé avec un deuxième challenge qui a connu le même succès !

Terroir unique, savoir-faire ancestral et production dirigée de main de maître. Voici les ingrédients du succès des rhums Trois-Rivières. Ajoutez-y une touche d’audace et vous obtenez une marque qui porte haut les couleurs du rhum agricole martiniquais. 

Infos pratiques :

  • Tarifs : 5€ par personne
  • Horaires : Le domaine est ouvert toute l’année du lundi au samedi de 9h à 17h30 et le dimanche en haute saison. Les visites guidées ont lieu aux horaires suivantes : 10h, 11h, 12h, 14h, 15h et 16h.
  • Adresse : Domaine Trois-Rivières – Quartier Trois Rivières –  97228 Sainte-Luce Martinique
  • Téléphone : 05 96 62 51 78
plantation-trois-rivières-visite

La liste des rhumeries en Martinique

Poster un commentaire